La vision des champions (3)

Temps de lecture : 3 minutes

Dans nos deux premiers articles à propos de la génétique du sport, nous avons vu deux paramètres déterminés génétiquement : la durée des réflexes, ainsi que la détente verticale. A présent, nous allons étudier un nouveau caractère qui est plus ou moins efficace selon le patrimoine génétique : la vision.
vision-normale

La limite humaine de l’acuité visuelle est de 20/8. L’acuité d’un individu dépend de la densité des cônes sur la macula, une zone située sur le rétine de l’oeil.
retine

Selon les individus, cette densité peut aller de 100 000 cônes/mm carré à 324 000 cônes/mm carré. Le nombre de cônes est déterminé génétiquement. Et, il se trouve que la grande majorité des joueurs pros de baseball possède une vision proche de la limite humaine, en particulier les joueurs de position (ceux qui doivent frapper). Ainsi, ils ont beau n’avoir pas plus de réflexes que n’importe qui, ils ont une excellente vision qui leur permet d’anticiper leurs actions, faisant du temps de réaction un élément moins important. Ce phénomène visuel se retrouve aussi dans beaucoup d’autres sports, comme le tennis, où on a pu observer que les joueurs de l’US Open avaient une vision bien supérieure aux joueurs débutants (mais, dans ce sport, ce n’est pas le cas de tout le monde : avoir une bonne vision est un avantage mais avoir une vue « moyenne » n’est pas un obstacle insurmontable pour devenir professionnel).

Il y a d’autres paramètres de la vision, comme la sensibilité au contraste. Un individu peut très bien avoir une vision « normale » mais une excellente sensibilité au contraste, où l’inverse ! Ainsi, si vous possédez une bonne sensibilité aux contrastes, vous augmentez vos chances de devenir professionnel de football, malgré la fait que vous possédez une vision « normale » ! Du coup, selon vos capacités visuelles, vous pouvez déjà dire adieu (ou bonjour) pour devenir professionnel dans certains sports. Tous les paramètres de la vision sont déterminés génétiquement. Sauf peut être justement cette sensibilité au contraste, qui peut être légèrement améliorée avec les jeux vidéos, à condition que ceux-ci soient être des jeux d’action…

Une réflexion au sujet de « La vision des champions (3) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *